Pour ceux qui n’étaient pas au courant, du 12 au 16 novembre 2019 s’est déroulé l’Agile Grenoble édition 2019. Et devinez quoi ? J’y étais et je vous raconte ça 😉

C’est quoi Agile Grenoble ?

En gros c’est THE salon de l’agilité du bassin grenoblois. Au programme c’est 2 keynotes par jour, 189 conférences et ateliers, des session dédiées aux ados et aux enfants plus jeunes et pas loin de 2000 billets vendus. Bref un gros évènement incontournable pour tout agiliste grenoblois, mais pas que…

Mon programme

J’ai eu la chance d’avoir un billet pour assister à la journée du jeudi. Beaucoup de conférences (comme tous les jours) mais, il a fallu faire un choix et se dépêcher car les salles se remplissent vite.

Arrivée

Les portes ouvrent à 8h. L’organisation est rodée, on rentre rapidement. On nous donnes une Ecocup, un badge à personnaliser et un jeu de carte (que je n’ai pas encore expérimenté, on en reparlera dans un prochaine article). Le temps de boire un jus de pomme et manger un croissant (ou 2… voire plus ^^) et je file vers l’auditorium pour la keynote du matin.

Keynote du matin

Pour commencer la journée, j’assiste donc à la keynote d’Alexis & Isabel Monville intitulée « Les interactions entre les personnes ». Nous avons le droit a des scénettes sur des situations d’interaction au travail avec un peu de légèreté mais beaucoup de pertinence. Je vous mets le replay ci-dessous.

Mon manifeste de manager agile

Premier atelier de la journée animé par Isabelle Gauthier les objectifs sont clairs :

  • Comprendre ce que l’agilité change dans le management. On recadre le rôle d’un manager et sa déclinaison dans une organisation agile
  • Identifier des axes de travail personnels
  • Repartir avec quelque chose à essayer de concret. On construit son propre manifeste agile à partir d’un liste de suggestion

J’ai bien aimé sa position qui n’est pas tranchante mais tout en compromis. Si vous voulez consulter le support de l’atelier, c’est ici ! Si vous avez l’occasion d’assister à cet atelier, c’est encore mieux !

Comment valoriser son backlog ?

L’équipe Sopra de Grenoble nous a fait un overview des différentes méthodes pour déterminer la valeur métier de chaque item du backlog. C’est un sujet très intéressant mais pas évident à traiter. En effet, le temps manquait et nous n’avons eu l’analyse approfondie uniquement de 3 méthodes sur 10 présentées. Un mise en bouche intéressante qui mériterait d’avoir un atelier dédié pour expérimenter certaines de ces techniques.

Si vous êtes intéressés, la présentation est consultable ici !

Pause du midi

On prend son petit plateau repas et on mange en discutant avec de vieilles connaissances. Toujours un moment sympa ! 😉 Avant de partir dans l’auditorium pour la keynote de l’après-midi, on a le droit à un petit energizer, une partie géante de saumon frétillant !

Keynote de l’après midi

LE point noir de la journée selon moi, la conférence d’Arnaud Riou n’avait à mon sens pas sa place à Agile Grenoble au niveau du contenu. Le thème était « Charisme & Fellowship du Manager », mais le contenu était un récit de son expérience de vie basée sur beaucoup de croyances et de la spiritualité… Le lien avec la posture du manager n’était clairement pas perceptible dans son discours. Quant à la forme du discours tenu, j’ai trouvé ça très mauvais tellement le discours est truffé de biais. Ses slides n’avaient pour but que de partager ses photos de voyage et faire la promotion de ses livres. Je suis parti au moment où il s’est mis à parler de physique quantique sans même en connaître les tenants et aboutissants, l’imposture intellectuelle avait déjà trop durée.

Je ne vous conseille donc pas ses conférences et je ne partagerais pas le replay de la keynote.

50 Shades of SM

Première conférence de l’après midi, « 50 shades of SM » nous a été proposé par Vanessa Humphreys et Alice Barralon.

Ici, on peut un peu de recul sur le rôle du Scrum Master. On parle moins de l’opérationnel et plus des différentes postures du Scrum Master :

  • Servant Leader
  • Coach
  • Facilitateur
  • Formateur
  • Mentor
  • Leveur d’obstacle
  • Agent du changement
Les postures du Scrum Master

Elles nous parlent du cadre de l’intervention du Scrum Master / Coach agile dans une organisation avec une mise en garde clairvoyante : « Passer à Scrum n’est pas un objectif mais une finalité ! Répondez à la question Pourquoi passer à Scrum ? et vous aurez l’objectif. »

Malheureusement le support de présentation n’est pas disponible en ligne, mais si vous avez l’opportunité d’assister à cette présentation, foncez !!!

Montez dans le train Orange

David Castan et Fabienne Beolet nous ont proposé un retour d’expérience sur la mise en place de SAFe chez Orange. Ici il n’est pas question de débattre de ce framework controversé dans le milieu de l’agilité (surtout à Grenoble :D), mais de nous raconter sa mise en place et de dresser un bilan après un an.

J’étais très intéressé par ce retour d’expérience car si vous êtes un lecteur assidu de mon blog vous n’êtes pas sans savoir que j’ai déjà été confronté à ce framework et vous savez ce que j’en pense. J’y ai vu certaines ressemblance sur le contexte (notamment lorsqu’il leur a été demandé pourquoi SAFe plutôt qu’un autre framework) et des questionnements communs. Je salue leur capacité à rassembler physiquement près de 100 personnes qui sont répartis aux 4 coins de la France tous les 3 mois. C’est non seulement pas évident de mobiliser autant de personne mais également une logistique conséquente pour l’organisation du PI planning.

Si vous voulez consulter le support de présentation, c’est ici.

Des mini-jeux pour oublier la méthodologie

Dernier atelier de la journée animé par Anne Muchenbach et Didier Lebouc, on joue et on parle d’innovation ! Le support est ici.

Le jeu du dessin

2 équipes de 3 personnes ont 3 minutes pour dessiner une prairie. La première équipe a des spécifications détaillées (nombre d’oiseaux, de vaches, arbres…), l’autre n’a que la vision de la demande et est libre dans la réalisation. Le 2ème dessin remporte le prix du public. Ce qu’on voulait nous faire comprendre, c’est que moins on a de contrainte plus on arrivera à innover.

Challenge

Vous connaissez la product box ? Et bien voici un dérivé ! On a à disposition des filtres à café et on doit les détourner pour créer un nouveau produit innovant. Les résultats de chacun des groupes sont assez rigolos. On s’aperçoit qu’on a tous pris des directions complètement différentes. Le but était de nous sensibiliser au design thinking.

Le jeu télévisé

Petit quiz sur des histoires autour d’innovations célèbres en mode Question pour un Champion ! Très sympa et très intéressantes ces anecdotes.

PS : Qu’est-ce que je suis nul sur les histoires des innovations !!! Pas une seule bon réponse ^^

Fin de journée

La fin de journée est déjà là. On fait quelques photos au photomaton et on dresse le bilan de la journée autour d’une bière. Oui, parmi tous les sponsors sans qui l’évènement ne pourrait se tenir, il y a un sponsor bière, Zenika ! Je suis très content de cette journée. Beaucoup de conférences très intéressantes (sauf la keynote de l’après-midi…) et des échanges avec des gens intéressants. Vivement l’année prochaine pour l’édition 2020 !